Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Eléonore Rousseau

Naturopathe Nutritionniste à Nantes

Intolérances alimentaires, quels symptômes, quelles conséquences ?

C’est un fait, les intolérances alimentaires touchent de plus en plus de personnes. A la différence des vrais allergies, caractérisées par des symptômes tels que de l’eczéma chronique, des symptômes respiratoires, voir pour les plus graves, se traduisant par un oedème de Quincke, les intolérances peuvent être beaucoup plus sournoises, difficiles à détecter, et rester ainsi silencieuse pendant des années. 

Alors quels sont les symptômes et les principaux aliments concernés ? 

Le gluten fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années maintenant. Non loin un effet de mode, mais la faute aux nouveaux brins hybrides de blé, dont les protéines de gluten restent très difficiles à digérer. De plus, il est omniprésent dans l’alimentation du 21ème siècle ce qui ne va pas dans le sens d’une diversification alimentaire, favorisant ainsi les intolérances et hypersensibilité, à bien distinguer donc de la maladie coeliaque. 

Les symptômes sont souvent d’ordre digestif : constipation chronique, ballonnements post prandiaux, maux de ventre, nausées, mais pas que. Des maux de tête, des problèmes cutanées, de la fatigue chronique, des conjonctivites, des maladies à répétition signent les cas dont les intolérances sont anciennes, et que la perméabilité intestinale est fragilisée. 

Une diminution importante voir l’arrêt total de la consommation de gluten suffit généralement pour contribuer à l’arrêt des symptômes et ainsi à regagner un confort de vie. 

Pour rappel, le gluten se trouve dans le Blé, le Seigle, l’Orge. Il en existe également dans l’avoine et le petit épeautre mais les protéines de gluten contenues dans ces dernières peuvent être consommées, en fonction de la tolérance, par les intolérants. En revanche elles seront proscrites chez le coeliaque.

L’arrêt de consommation de gluten n’entraîne aucune carence alimentaire, en revanche il faudra opter pour de nouvelles habitudes alimentaires et apprendre à cuisiner autrement, notamment avec de nouvelles farines, comme la farine de riz, de sarrasin, de châtaigne, de maïs…

Le lactose est un sucre contenu dans les produits laitiers et notamment dans le lait. Il est digéré grâce à une enzyme, la lactase. Cette enzyme peut être absente chez certains peuples, notamment en Asie. Et généralement la quantité active de cette enzyme diminue avec l’âge, ce qui explique qu’on a tendance à moins bien digéré le lait, adulte.

Les principaux symptômes de l’intolérance au lactose sont d’ordre digestif : flatulences, diarrhées, crampes intestinales, douleurs abdominales, nausées, vomissements…

Il est alors recommandé de diminuer voir d’arrêter la consommation de lactose. Certains fromage sont très pauvres en lactose et peuvent selon la tolérance, être consommés.

Liste de fromage sans lactose, ou très pauvres en lactose :

  • Bleu
  • Brie
  • Chèvre
  • Camembert
  • Cheddar
  • Fromage à la crème
  • Edam
  • Mozzarella
  • Gouda
  • Gruyère
  • Comté

On peut remplacer le lait et les yaourts par des laits végétaux comme le lait de soja, le lait de riz, le lait d’amande..

Il faudra veiller aux apports en calcium, et ainsi consommer des légumes verts riches en calcium, des légumineuses, des fruits oléagineux tels que les noix, les amandes, les noisettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre rendez-vous

Chez June - 7 rue des Cadeniers - 44000 Nantes

Call Now ButtonPrendre rendez-vousDéfiler vers le haut